Erzébeth, professeur d'Austro-hongrois

Publié le par ketamine

Erzébeth, c'est moi.

 

C'est le nom que m'a donné mon copain Educator, le super-héros de l'éduc' nat', sur son blog qui fait plus de 1000 connexions par jour tu te rends compte ?

Erzébeth, la prof d'Austro-hongrois. 

 

Je travaille dans une école-de-la-mort, le collège Jurassik Park à Saint-Trululu-du-Neuf-Trois, le genre d'école où vous ne mettriez pas vos enfants. Sauf si vous êtes un bobo du 15e qui s'installe à St-Trululu parce que c'est teeeeeeellement AUTHENTIQUE, et que vous avez décidé que Charles-Apollon, 13 ans ira au collège du coin, au milieu du petit peuple, pour faire de MERVEILLEUSES RENCONTRES. Le pauvre petit qui ne s'est jamais fait racketé que son seau et sa pelle dans un bac à sable du parc Monceau, quand il avait 5 ans,  (et encore l'autre enfant qui lui avait 6 ans ('tentioooon !) les a rendus quand sa nounou l'a appelé pour le gouter) et reviendra dès le premier soir sans son portable, son mp3, son portefeuille, son sac à dos, sa doudoune et même sans son slip parce que c'etait un DIM et que ça se revend bien dans la cité des Hortensias Fleuris.

 

Vous n'y mettriez pas les enfants de vos pires ennemis, ni même vos pires ennemis, ni même le chien galeux, boiteux et enragé de vos pires ennemis qui pisse tous les jours sur vos euh.. hortensias fleuris. 

 

Vous voyez votre pire cauchemar ? C'est bon, vous le visualisez bien ? Et ben, c'est pas ça...

 

 

 

 

C'est pire.

 

 

Sauf qu'une fois qu'on y est, on rame, on galère, on en chie, on pleure, mais on survit, et pire, on s'HABITUE...

 

Jennifer et Kevin se battent à coup de compas ? Avant, ça aurait été le branle bas de combat. J'aurais crié, tout arrêté, j'aurais exclu les deux élèves avec un rapport, j'aurais contacté les parents, je les aurais emmenés chez le Grand Chef-Chef, ou au moins chez la Chef-Chef adjointe, j'aurais prévenu toute la salle des profs, j'aurais prévenu la presse, j'aurais contacté le président de la république, le parlement européen et le conseil de sécurité de l'ONU.

 

Maintenant, après plus d'un an à Jurassik Park, bah....

(je suis en rose)

 

-"MADAAAAAME Y A JENNIFER ET KEVIN QUI SE BATTENT AVEC UN COMPAAAAAS !!!!" 

- "Ah bon ? qui c'est qui gagne ? (qu'ils se crèvent les yeux, ils iront à l'hôpital, ça me fera des vacances)"

 

Effrayant n'est-ce pas ?

Mais en fait, la petite bagarre de rien du tout au compas en fin de journée, c'est rien à côté de ce qu'on a vécu, collègues, Educator et moi.

 

8h : Je descend chercher les 6e dans la cours, je sépare une bagarre.

 

8h01 : Kevin de 4e jette son sac depuis le 2e étage, assomme un 6e qui s'évanouit.

 

8h13 : On est enfin entrés en classe, il manque Kevin et Jennifer qui ont été exclus pour avoir lancé des cailloux dans les yeux de Charles-Apollon dans le couloir.

 

8h30 : Petite Jenny n'a pas digéré son bol de Kellog's et vomit en classe.

 

9h05 : Début du cours avec les 4e, je les fais entrer en cours, le temps que je dise un petit "bonjour" à collègue mignon dans la salle en face, ils ont retourné toutes les tables "pour jouer".

 

10h00 : c'est la récré, les élèves descendent, Kevin pousse Jennifer dans l'escalier sous mes yeux, elle s'ouvre l'arcade sourcilière.

 

10h30 : Cours avec les 5e, soudain Jennifer se lève, traverse la classe, et va taper Kevin, il lui tire les cheveux. Jennifer n°2 intervient et frappe Kevin avec une règle en fer, en le traitant, en toute amitié de "sale batard", Kevin n°2 se lève et met une claque à Jennifer n°2. Jennifer n°1 lui hurle d'aller sodomiser un orang-outan. 

 

10h36 : Tout ce petit monde est exclu, et part rejoindre l'antre d'Educator (qui se démerde avec eux, hein, c'est son boulot). Nous balayons le tas de cheveux, bouts de vêtements et prémolaires, vestiges de la bataille, que nous mettons sous scellé pour la police scientifique (qui déterminera avec exactitude qui a tapé qui)

 

12h18 : Bataille de purée à la cantine.

 

13h30 : Vingt-quatrième bagarre dans la cours de la journée, les surveillants préfèrent lire un magasine de tuning dans leur bureau.

 

14h45 : Un élève cagoulé recouvre de sauce tomate la prof de triangle dont la salle est juste en face.

 

15h30 : Trente-cinquième bagarre dans la cours, les surveillants sont partis depuis plus d'une heure, de toute façon, parce qu'ils avaient "des trucs à faire quelque part".

 

16h08 : Kevin lance une chaise sur Jennifer - bien fait pour elle - parce que celle-ci l'a "traité", elle l'a "insulté de pédé"

 

16h35 : dernière heure de la journée, je m'absente pour aller chercher des craies, les 3e ont lancé des tables par la fenêtre sur les 6e dans la cour (ils visaient Charles-Apollon)

 

Et là, à 17h25, soit CINQ minutes avant la fin, ces deux neuneus se battent avec un compas.

 

hum...

 

QU'ILS SE CREVENT LES YEUX, CA ME FERA DES VACANCES !

 



Commenter cet article