Erzebeth's back

Publié le par ketamine

Et même pas morte.


Bon, j'ai pensé depuis quelques jours à l'article que j'écrirais ce soir, déprimant et pessimiste, qui retracerait une journée riche en déceptions et mon malaise de me retrouver à nouveau en ce lieu où je ne me retrouve pas.

 

Mais en fait non. 

 

J'étais un peu angoissée à l'idée de reprendre, mais pas tant que ça. Un adorable ami s'est levé TRES tôt pour me rejoindre au RER et m'accompagner jusqu'au bahut pour cette première journée. Pas eu le temps de stresser, à ses côtés dans le RER, merci mille fois mon p'tit loup. 

 

Ce fut un retour plutôt plaisant lors d'une journée extraordinairement ordinaire à Jurassic Park. 

 

Plaisant parce que j'ai été étonnée de l'accueil chaleureux que m'ont fait collègues, chefs et élèves. 

 

Collègues souriants, inquiets, compatissants m'ont demandé toute la journée comment ça allait. Alors que j'avais l'impression que mon "départ" n'avait marqué personne, que peu d'entre eux n'avaient pris de mes nouvelles, je les ai retrouvés étonnés (la plupart pensant que je ne reviendrais pas) mais contents de me voir. Chaque personne croisée aujourd'hui m'a fait la bise et a pris le temps de discuter deux minutes. Mêmes ceux avec qui je n'ai d'habitude que peu d'affintés ont pris de mes nouvelles.

Il en a été de même pour le chef, qui a interrompu sa conversation avec un assistant-aux-petits-en-difficultés pour venir me saluer et s'enquérir de mon état de santé.

 

Du jamais vu en un an et demi de Jurassic Park. 

 

Elèves heureux, Ma remplaçante était "hyper méchante" et "prenait les carnets pour rien" se sont empressés de me hurler les élèves. Trop contente de vous revoir, me dit Jennifer de 5e, les larmes aux yeux.

 

Désolée pour toi madame la remplaçante, tu as du passer un sale moment avec mes classes de bêtes sauvages. (Par contre si tu pouvais me rendre les workbooks empruntés dans mon casier, ça serait bien sympa... Et le cahier de classe de la 6e tarzan aussi...).

 

Acclamée par toutes les classes, les unes après les autres, au fur et à mesure de la journée, et saluée par tous les élèves et anciens élèves croisés dans les couloir, j'ai été touchée, émue, presque heureuse. Ils savent aussi être touchants parfois.

 

Quelques changements dans l'équipe, des nouvelles têtes, remplaçants, surveillants, agents. Un peu d'air nouveau qui donne de l'espoir et renforce la motivation. Pas de gros incidents à déplorer pendant mon absence. 

J'ai fait face à quelques évènements stressants, rendez-vous avec le chef, panne de photocopieuse, disparition de mon matériel, avec beaucoup de sérénité et de patience, ce que je ne savais pas faire il y a trois mois....

 

On m'a trouvé plus lumineuse, plus zen, plus en beauté, changée, amincie, rayonnante...

 

Du positif, mais je ne me leurre pas, ça ne durera sûrement pas. 

 

Mais en passant ce soir au deuxième étage, je me suis souvenue à quel point le bureau du fond du couloir était vide, maintenant... 

 

Tu nous manques.

 

 

Publié dans école

Commenter cet article

Camille 22/03/2012 19:01

Simple curiosité, t'as récupéré tes workbooks depuis, ou... ?

ketamine 22/03/2012 22:02



Non, j'ai du les racheter. Huit euros la bête, pour trois niveaux.



Korgon 11/03/2012 14:57

Content de te relire, tant mieux que ton retour se soit bien passé, et je te souhaite que ça puisse (per)durer autant que possible !

Axel 11/03/2012 14:05

Bonne nouvelle ! Ça fait plaisir.

BBK.mel 08/03/2012 22:16

Bon, la reprise semble plutôt positive. Reste à souhaiter que cela continue!

Le CPE 07/03/2012 20:28

Content que ta reprise ne se passe pas mal, et même plutôt bien.
Essaie de prendre chaque jour les joies que tu y trouveras.

Et Educator tu le reverras toutes manières je crois.