Trois mois.

Publié le par ketamine

Il y a quelques instants je me suis rendue compte que c'était le début des vacances d'hiver pour la zone de Saint-Trululu-du-Neuf-Trois. C'est à dire qu'il me reste deux semaines d'arrêt avant le retour à Jurassic Park. 

 

C'est fou, à force de se dire qu'on a du temps pour se reposer et se reconstruire, les trois mois sont passés à la vitesse de l'éclair.  Suite à l'entretien chez le psychiatre, je me suis redirigée vers mon médecin qui a quand même décidé de traiter un "épisode dépressif". Avec le temps et les médicaments, j'ai quand même remarqué une nette baisse de mes anxiétés. Le choc est passé, visiblement.

 

Trois mois pendant lesquels j'ai été sollicitée de nombreuses fois par des anonymes, des profs ou non-profs rencontrés sur les forums ou Twitter, qui m'ont soutenue, encouragée, rassurée. Je vous en remercie chaleureusement. Et je présente mes excuses à tous ceux et celles dont les messages sont restés sans réponses, j'ai éprouvé le besoin de fuir un peu tout ce qui touchait de près ou de loin à l'éducation nationale et je me suis éloignée des forums ces deux derniers mois. Twitter a été le seul réseau sur lequel j'ai répondu aussi souvent que possible. 

 

Le blog a été découvert au bahut, j'ai donc du privatiser pour m'éviter les problèmes, je vous demande la plus grande discrétion si vous partagez les identifiants, surtout si vous êtes géographiquement situés près de la Capitale et des Terres du Neuf-Trois. Si des gens souhaitent avoir accès au blog, dites leur de m'envoyer un mail ici :

 

erzebeth@ketamineblog.com

 

Pendant ces trois mois, je n'ai eu qu'une seule solicitation de la part de quelqu'un travaillant à Jurassic Park, et il faut l'avouer, c'est bien la dernière personne sur Terre que j'imaginais me contacter pour me demander de mes nouvelles. Est-ce que le blog a tourné au collège et que les collègues se sont sentis insultés ou rabaissés ? Je n'en sais rien. Je ne saurais qu'à la rentrée, car j'ai la ferme intention de reprendre le travail.

 

Je ne sais pas si je suis prête, mais j'en ai envie. Et je me promets que ça sera différent. 

 

J'ai donné beaucoup pour cet établissement pendant un an et demi, j'ai été intègre, franche, sociable. J'ai donné du temps, de l'énergie, de la bonne humeur, de l'écoute, du soutien. Et ce bahut m'a détruite, abandonnée, effrayée. 

 

Alors mon retour sera discret, m'entourant de seulement quelques alliés, j'éviterai salle des profs, réfectoire, réunions non-obligatoires... J'arriverai le plus tôt possible le matin pour éviter l'affluence à la photocopieuse et repartirai dès mes cours finis. Pour tout vous dire, je n'ai plus rien envie d'avoir à faire avec ces gens. Les récréations et pauses se passeront dans ma salle avec un bouquin et mon thermos de café. Ma porte sera ouverte à ceux qui désireront me parler, mais je ne ferais plus un pas vers les autres. 

 

Penser au bahut ne me fait pas du bien, m'empêche de dormir et me stresse, j'ai de la colère et de la rancune depuis les incidents du mois de décembre, et depuis l'annonce des sursis des élèves. On préfère déplacer les personnels qui "posent problème" que d'exclure des élèves violents. Redresser les chiffres, tout ça... Soit. Je veillerai à ne plus poser de problèmes. Je veillerai aussi à ne faire que m'occuper des élèves. 

 

J'ai quatre mois à tenir, coupés par les vacances de pâques, je me dis que c'est possible. Votre soutien sera toujours le bienvenue. Je vous donne rendez-vous ici très vite pour de nouvelles aventures. 

 

Merci. 

 

Publié dans Perso + école

Commenter cet article

Le CPE 02/03/2012 22:55

Ne fais rien qui ne te soit pas possible.

Bises.

Mel 20/02/2012 11:37

Bon courage pour ton retour ! Je te trouve aussi tres courageuse dans ton programme de rentrée !

BBK.mel 17/02/2012 20:51

Ravie de te retrouver. Prends soin de toi. Et puis, écris. Ça sert souvent d'exutoire et de défouloir. Bon courage.

Ergo 17/02/2012 19:12

Ketamine, je ne suis pas très loin non plus et je peux me déplacer sur Paris très facilement! Prends bien soin de toi, n'oublie pas que dans Jurassic Park, au final, ce sont les humains qui
survivent! ;-) J'espère que tu auras tout le soutien nécessaire de quelques personnes sympas de ton zoo! Bon courage.

Celeborn 17/02/2012 18:44

Je te trouve extrêmement courageuse et lucide dans ton "plan de retour". Pense avant tout à toi. Je t'embrasse très fort : tu as vécu quelque chose qu'un métier ne devrait pas permettre de
vivre.
SI tu veux boire un verre à Paris un jour, n'hésite pas à me faire signe.
Prends soin de toi !