Tuesday Bloody Tuesday

Publié le par ketamine

"News from Hell" a été écrit un mardi. Depuis, je crois que je vais craindre comme la peste tous les mardi jusqu'à la fin, peut-être pas de ma vie, mais au moins de cette année scolaire.

 

Je ne comprends pas ce qui se passe le mardi. Ils sont surexcités, énervés, pas concentrés pour deux sous. On atteint des records d'exclusions de cours et de séparations de bagarres. Le mercredi, jeudi et vendredi c'est différent... Ce matin, en me rendant au collège, coup de stress, pas vécu ça depuis une semaine. Et si ça se passait mal ? Et si Dylan recommençait ? Et si les Shrek sont encore intenables ? Sérieux mal au ventre juste avant de commencer, stress en entrant dans chacune des classes, soupir de soulagement à chaque sonnerie...

 

Je vous rassure, ça n'a rien à voir avec mardi dernier, mais ça aurait pu. Ca n'a rien à voir parce que je n'étais plus dans les mêmes conditions, moins fatiguée et surtout sortie plus forte de l'expérience de la semaine dernière. J'ai pris sur moi et je suis restée zen dans les moments difficiles de la journée. 

 

Mais quand même, c'était loin d'être fun.

 

Les 6e Jumanji, qui fut une classe de petits mignons au temps lointain du mois de septembre ont été relous, vraiment, devoirs pas faits, pas de manuels, retards... Le genre de trucs qui vous mettent pas vraiment de bonne humeur dès le matin. Et bavards.. Ca n'a pas arrêté de toute l'heure, et vas-y que je te raconte ma vie, et vas-y que je commente ce que je vois par la fenêtre... et surtout, Kevin, 11 ans, petit mignon gentil d'1,20m les bras levés, me balance un charmant "Vas-y fais chier j'ai rien fait" lorsque je le punis pour bavardages.

 

Les 6e Tarzans n'ont pas posé trop de problèmes, si ce n'est que Kevin, celui qui dessine sur les tables, qui n'a pas cessé d'afficher un sourire moqueur ou de ricaner à chaque fois que que je l'ai regardé, que je lui ai dit quelque chose. Foutage de gueule complet. "Kevin sors tes affaires et note la leçon" Sourire et regard derrière pour s'assurer que tout le monde voit bien qu'il ne va pas obéir. "Kevin, commence l'exercice 1 comme tout le monde" Sourire, se tourne vers son voisin et ricane. Insupportable. Et ça pendant deux heures. 

 

Lorsque le ton est monté, il a crié "vas-y c'est bon" et il est sorti de la classe sans autorisation et s'est rendu chez Educateuse "Elle m'a viré" lui a-t-elle dit. Educateuse monte et me demande du travail pour lui et me dit que c'est mal d'exclure les élèves sans travail et sans rapports. Mais merde quoi JE NE L'AI PAS EXCLU ! il est parti tout seul, j'ignorais où il était, je viens d'envoyer un élève prévenir qu'il était sorti. Educateuse redescend. Quelques minutes plus tard l'élève descendu pour avertir revient avec un mot d'Educateuse l'autorisant à remonter en cours, sur lequel elle a ajouté quelques lignes "Merci de TOUJOURS donner du travail aux exclus"...

 

L'heure d'après, les Shrek SONT intenables. Ils bavardent, négocient tout, se lèvent, s'insultent. Au milieu de ça il y a THE Jennifer et THE Kévin. Aujourd'hui, Jennifer qui peut parfois être charmante avait décidé de ne pas l'être. Elle parle, elle rit fort, elle fait des interventions inutiles, elle critique d'autres profs ouvertement devant moi, sans aucune honte, elle n'a pas ses affaires, elle "copiera plus tard", de toute façon elle a "la flemme aujourd'hui"...

 

Et Kevin, celui qui a refusé de venir à l'entretien avec son père et s'est battu avec lui, ce môme ptain... Je sais pas quoi en faire. Kevin a changé de classe en début d'année, et a décidé de nous le faire payer, à Mme Chef, à Educator et à moi sa prof principale. Kevin n'aime pas l'école et on est en train de lui trouver des stages pour qu'il fasse un semblant d'alternance pendant quelques temps. Mais c'est pas grave, Kevin déteste tellement l'ecole qu'il n'attendra pas. C'est maintenant ou rien. Et en attendant que les choses se mettent en place, il vient encore en cours, mais mon dieu, j'aimerais qu'il ne vienne plus. Kevin arrive en retard, se fait remarquer du début à la fin de l'heure, il chantonne, il parle TOUT SEUL à voix haute, il insulte les autres, il me provoque. Les autres élèves en ont marre, mais il s'en fout. Je suis très patiente avec lui, non seulement je ne l'oblige plus à travailler, c'est peine perdue, mais en plus je l'avertis "seulement" à chaque fois qu'il devient dérangeant sans m'énerver, Kevin s'il te plaît, Kevin tais-toi on travaille, Kevin j'aimerais que les autres m'entendent. S'énerver ne sers à rien, il ne fait pas ses punitions, ni ses heures de retenues, il passe sa vie dans le bureau de Mme Chef-chef...  Kevin promets, "oui je me tais" "oui promis j'arrête" mais il continue encore et encore. Je finis par craquer, au bout de trois quarts d'heure de Kevineries incessantes, couplées au interventions intempestives de Jennifer. Je lui demande "Tu veux sortir ?" sous-entendant "tu vas te faire exclure si tu continues à me pourir le cours comme ça" et il me répond avec un aplomb juste hallucinant  "Je veux bien un café aussi". BON, OK, SORS.

 

Je file le rapport d'incident sur Kévin à Educator, il a l'air désespéré lui aussi... 

 

En 5e Armageddon spéciale et adaptée, Dylan s'est tenu tranquille, un peu sonné par l'exclusion temporaire et la rencontre avec ses parents suite à l'incident de mardi. Par contre j'ai du empêcher Brandon d'aller taper sur Jennifer, cette crétine a passé l'heure à le traiter en douce de "gros porc" et c'est lui que j'ai vu et entendu quand il s'est levé et lui a crié "sale pute je vais te défoncer". J'ai calmé le jeu, plutôt que de remuer le couteau dans la plaie, j'ai isolé Brandon pour qu'il se calme et lui ai promis de m'occuper du cas de Jennifer après la classe. Je connais bien Brandon, il n'est pas du genre à s'emporter pour rien, Jennifer elle, fait ses coups en douce, et peut être très mauvaise... C'est elle qui a fini après le cours chez monsieur ChefClasseSpéciale... 

 

Routine du mardi à Jurassic Park.

 

Publié dans école

Commenter cet article