Correspondance (DONNE MOI TON CARNET CH'TE DIS !)

Publié le par ketamine

Lecteurs parents, étudiants, lycéens, poissonnières ou parachutistes, vous vous souvenez certainement tous de cet outil magique qui porte le doux nom de carnet de correspondance. Ou carnet de liaison dans certains bahut (mais heureusement pas dans le mien parce que je suis incapable de prononcer correctement le mot liaison, qui devient un malheureux "liésion" ou "léson" à chaque fois que j'essaie.) 

 

Lecteurs profs, vous êtes plus ou moins adeptes du "DONNE-MOI TON CARNET CH'TE DIS !" et vous connaissez bien la bête.

 

Lecteurs préhistoriques qui vivez dans des cavernes et ne sortez qu'une fois l'an pour prendre un bain dans la Loire, je vous esplike : C'est un carnet qui sert à la fois de "carte d'identité scolaire" de l'élève (pas de carnet = pas sûr qu'il soit du bahut, bon sauf si ça fait six mois que vous l'y voyez...) contient tous les renseignements importants sur l'élève et lui permet d'y inscrire ses notes (et de calculer lui-même ses moyennes sans coefficients ce qui fait qu'après la remise des bulletins, il vient obligatoirement vous expliquer qu'il n'a pas trouvé la même et réclamer le demi-point manquant) (oui mais non)

 

Mais c'est surtout ce qui nous permet de COMMUNIQUER avec la famille. Et autant dire qu'à Jurassic Park où essayer de joindre un parent par téléphone est plus difficile que de gravir l'Everest, où la plateforme numérique et la correspondance par email ne sont encore qu'un doux rêve, nous en usons et abusons. Puis parfois, ce sont les parents qui en abusent.

 

Exemples avec le cas de Petite Jenny, élève de 6e Tarzan : 


Petite Jenny, malgré sa bouille ronde et sa petite voix, est un peu dans le genre de Violette, une apparence innocente qui cache un monstre de méchanceté et de malice. Parfois Petite Jenny se met à danser sur la table ou à balancer le contenu de la trousse de Kévin par la fenêtre. Alors parfois Petite Jenny se prend des¨punitions, des mots, des heures de Travaux d'Intérêt Général ou des heures de colles. 

 

 Pourtant, à ce jour, Petite Jenny n'a fait aucune punition, aucune heure de colle, aucun TIG.

Et pourquoi donc ? Me demanderez-vous.

Grâce à sa mère. 

 

Avant de coller la fille, il faut s'engager dans de longues négociations avec la mère qui trouve que ce que disent les professeurs "vraiment, c'est abusé". C'est à grand coup de mots et de fautes d'orthographe dans le carnet que la matriarche défend sa progéniture contre nous, dictateurs de la salle de classe, tyranniques professeurs.

Règle numbeur ouane à Jurassic Park (ouais y a des règles des fois, m'enfin...) : cinq retards seront sanctionnés d'une heure de colle. Règle valable pour tous, pas pour Petite Jenny selon maman. Une heure de colle donnée par Educateuse pour les retards et apparait dans le carnet le mot suivant :

 

"Le 8/10/11

 

Madame,

Petite Jenny vous a remis un mot de Mme Caleçon (la "dame de bibliothèque") pour son retard, celui-ci n'étant pas de sa faute elle ne viendras pas à l'heure de retenue celle-ci étant injustifiée.

 

Maman de Petite Jenny"

 

Bon. En soi, que le dernier retard soit justifié et donc la colle soit trop précoce ok, mais par contre à aucun moment Maman de Petite Jenny ne s'inquiète de ce que sont les quatre autres retards entre début Septembre et début Octobre... 


Plus tard, deux mots, un du prof de cubes, un de la prof de poésie biélorusse, tout deux informant Maman que Petite Jenny s'est battue, à plusieurs reprises, dans leurs cours respectifs. Petite Jenny se sert dans la trousse de Jennnifer, et la tape quand celle-ci proteste. Réponse de Maman :

 

" Le 9/11/11

 

Madame,

je convient que Petite Jenny ne soit pas un ange, mais il ne faut pas toujours l'accuser surtout que Petite Jenny me dit qu'elle n'a rien fait de plus sa camarade Jacqueline était avec elle quand cela se serait soit-disant produit.

 

Maman de Petite Jenny"

 

Enervant n'est-ce pas ? Le parent qui parle au conditionnel et utilise le terme "soi-disant" pour bien te faire comprendre qu'il ne crois absolument pas ta version mais préfère celle de son chérubin chéri... 

 

Et puis un jour, Petite Jenny ne fait pas sa punition, alors je lui met une heure de colle.

Dès le lendemain je reçois :

 

"Le 5/12/11

 

Madame, 

Petite Jenny a une retenue pour le motif punition non faite hors elle me dit n'avoir jamais eu de punitions de votre part pourriez-vous me confirmer cet punition et son motif. 

 

Maman de Petite Jenny"

 

(Et merci c'est pour les chiens ?) Très très envie de répondre "Madame votre fille est la pire menteuse jamais rencontrée sur Terre. Je n'ai pas que ça à foutre que de re-justifier par écrit toutes les punitions et retenues que je donne à des parents pas fichus de me faire confiance. Cordialement. Madame Erzébeth (PS : Et puis de quoi je me mêle ?)"

 

Mais non, j'arrondis les angle, réexplique la retenue, "effectivement ce n'était pas pour une punition non faite mais pour un oubli de matériel ET une punition non faite suite à cet oubli :D Et un petit dernier pour la route : De plus Petite Jenny a eu un comportement inadmissible pendant la sortie au Jardin des Fleurs cet après-midi. L'heure de retenue est donc maintenue. :) :) :)"

 

Puis quelques semaines plus tard, la prof de corps humain signale à Maman que le cahier de Petite Jenny n'est pas à jour et qu'il va falloir qu'elle rattrape les cours (et si possible en retenue). Et quand la prof de corps humain attaque, l'empire Maman contre-attaque : (et là elle nous sort le grand jeu)

 

"Le 15/03, 

Madame, 

Si petite Jenny n'est pas venue en cours pendant 1 semaine c'est par ce qu'elle sait fait agresser par l'un de ses camarade de classes et que d'autres la tenait pour pas qu'elle se défende et quand elle demandet a ces camarades de lui prêter leurs cahier ppur récupérer ces cours on lui dit non donc elle ne viendras pas à l'heure de retenue car ce serait injuste pour elle d'être punie pour s'être fait agresser veuillez recevoir Madame mes salutations distinguées

 

Maman de Petite Jenny"

 

Outre le manque évident de ponctuation, la syntaxe approximative et la fausse politesse, il y a quelque chose d'encore plus irritant dans cette réponse, c'est que Petite Jenny joue un double jeu avec sa mère et passe pour la pauvre victime.

Non, Petite Jenny ne se fait pas agresser par ses camarades qui font tous une têtes et 20 kilos de moins qu'elle, c'est elle qui agresse ses camarades. Et s'ils veulent pas lui prêter leur cahier, il faudrait qu'elle essaie de leur demander sans leur mettre des pains dans la gueule...

 

 

Publié dans école

Commenter cet article

MrJeg57 23/05/2012 11:27

> C'est un carnet qui sert à la fois de
> "carte d'identité scolaire" de l'élève
> il contient tous les renseignements importants
> sur l'élève et lui permet d'y inscrire ses notes

Ajoutons aussi qu'au final, avec toutes les remarques concernant la discipline qui y sont inscrites, le carnet de liaison finit aussi, dans certains cas et pour certains élèves, par ressembler à un
véritable casier judiciaire. :-)

10 mars : balance l'encre sur ses voisins.
12 mars : est venu mal coiffé à la photo de classe.
16 mars : a placé une punaise sur la chaise du professeur.
18 mars : a oublié son livre.
21 mars : n'a pas fait son travail.
23 mars : ricane bêtement pendant le cours.
24 mars : traite la prof de peinture de «sale pute» (fin de citation).
26 mars : hurle dans les couloirs et tutoie le CPE.
27 mars : n'a pas ses affaires de sport.
29 mars : a oublié sa moutarde pour le cours de mayonnaise.
(© Educator)

Etc.

A.E.D 22/05/2012 19:14

Victoire!! J'ai un père qui demande que son fils soit collé tous les soirs jusqu'à la fin de l'année (il a bien précisé le 5 juillet...) parce que son bambin a fait des faux dans tout son carnet
(mots, dispenses de cantine, retenues, etc.)... Tout n'est pas perdu!! sauf que c'est peut-être un peu trop dans l'extrême... les parents normaux, ça existe?

MeufAtrabilaire 22/05/2012 18:20

Je suis véner. Parce que mon sale netvibes vient à peine à l'instant (22 mai 2012 18h15) de m'annoncer un nouveau message paru ici, sauf qu'en fait ça fait déjà plusieurs mois qu'il y a des
nouveaux messages. Les flux rss, c'est mal, ça sert à rien.
Sinon, de ce que j'ai lu, bravo.
D'être revenue, d'avoir eu ta mut, de continuer à biatcher comme il faut (cf billet sur les robes de mariée, huhu, un bon kiff), de survivre jusqu'en juillet.
C'est keu-wool comme un Kevin aphone.
Welcome back (985 mois plus tard) (mais mieux vaut tard que jamais) (wesh)

maxime 22/05/2012 07:23

Certes, il y a Petite Jenny, mais le fond du problème est bien ces parents (attention, ce n'est pas réservé qu'aux mères, les pères peuvent être tout aussi pires) qui donnent systématiquement
raison à leur enfant, quoi qu'il dise, quoi qu'il fasse, envers et contre tout (et tous), profitant au passage de leur inattaquable situation pour nous décrédibiliser.
D'ailleurs, Celeborn avait commis un article sur ces parents qui nous mettent dans l'ennui. C'est dans les archives de son blog. Très drôle à lire, si ce n'était pas si catastrophique pour
l'école...
Petite Jenny, toute peste qu'elle est, a parfaitement retenu la leçon. Et elle applique avec force délectation.

Quant aux colles... (Soupir.)

BBK.mel 21/05/2012 22:24

Vous mettez vraiment des retenues au bout de 5 retards? Waouh! Avec cette politique, la vie scolaire de La Forteresse serait pleine à craquer. Ah!? On me dit dans mon oreillette que les colles sont
bien mises à La Forteresse aussi, mais que cela fait belle lurette que les élèves s'en tapent royalement!

Dans la série des mots de parents, j'aime celui que m'a susurré la maman de Pamela la Bimbo Blonde : "vous comprenez Mme BBK, je ne sais plus comment faire avec Pamela, je n'y arrive plus à la
maison". Ce à quoi je lui ai demandé pourquoi pensait-elle que je pourrais y arriver mieux qu'elle au lycée?

ketamine 21/05/2012 23:03



La vie scolaire les met.. Après, faut demander à Educator s'il se souvient de combien les font vraiment...