La quatrième dimension

Publié le par ketamine

"Si un jour vous avez des classes adaptées et spéciales vous allez voir, c'est la 4e dimension"m'avez dit un jour Intervenante Géniale (dont je reparlerais dans un article sur la formation IUFM, je promets je promets, ça arrive).

Intervenante Géniale m'avait fait sourire sur le coup, puis inquiétée, puis rassurée (parce qu'elle était géniale et s'en sortait avec ses classes, et qu'elle était jeune, en jean-converses, souriante, et ne semblait pas désespérée et suicidaire malgré ses cinq ans en terre du Neuf-Trois). 

 

Et l'an dernier, je suis arrivée à Jurassic Park, avec quelques jours de retard puisque Truc-à-prof sur le net ne marchait pas et que je n'ai pas connu mon affectation à temps, j'ai donc eu le droit à l'accueil VIP du Grand Chef-chef et de la Chef-Chef adjointe de l'époque qui m'ont remis mon emploi du temps. 

 

- Je ne comprend pas mme Chef-Chef, j'ai 5h avec la 5e Armageddon, alors qu'en 5e il n'y a que 3h normalement, non ?

 

- Ah ça Mlle Erzébeth, c'est parce que la 5e Armageddon est une classe adaptée et spéciale, vous avez donc des horaires dédoublés pour les prendre en demi-groupe.

 

Classe adaptée et spéciale What is it ? 

 

Lire ce lien pour avoir un avis professionnel, lire ceci pour avoir un avis-de-ché-pas-trop-qui-parce-que-wiki-cest-collaboratif-et-cest-le-mal-tous-les-profs-le-disent (mais qui est quand même bien foutu), lire ce qui suit pour avoir mon avis.

 

Vous êtes de bons élèves vous avez lu les liens que je vous ai donné, vous savez donc qu'un élève intègre une classe adaptée et spéciale lorsqu'il présente "des difficultés d'apprentissage graves et durables". C'est aussi comme ça que monsieur ClasseAdaptéeChef m'a présenté le concept le premier jour. Le problème c'est que derrière les "difficultés graves et durables" se cachent souvent d'autres choses, que personne n'a envie de mettre en évidence, c'est à dire des problèmes d'ordre psychologique plus graves. Monsieur ClasseAdaptéeChef ne veut pas en entendre parler, ni personne d'autres d'ailleurs, ni les profs spécialisés, ni les autres profs qui frissonnent dès que je sous-entend que Kevin de 5e Armageddon, il est quand même pas bien fini.

 

 

Un détail aussi, les profs de ces classes là sont soit des profs des écoles spécialisés, soit des profs du secondaire (comme moi) volontaires et qui ont fait une formation spéciale...

 

Euh..ben, non, en fait. Les profs des écoles les ont dans plusieurs matières, mais souvent ni en langues, ni en matières scientifiques (SVT, Physique-chimie...) et donc on prend des profs du secondaire ordinaire pour enseigner ces matières là, sans vraiment leur demander leur avis. Parce que de toute façon il n'y a pas assez de profs spécialisés...

 

Et l'austro-hongrois dans tout ça ? Bah.. en 5e, je fais une ébauche de programme de 6e... et encore, avec des supports très adaptés, beaucoup d'images, du coloriage, du découpage... Je réduis l'écrit au minimum, ce qui ne veut pas dire que j'arrive à bosser l'oral pour autant... Et tout ça en faisant en sorte qu'ils ne s'en rendent pas compte et que les supports ne fassent pas trop bébés. Bah ouais, chanter la chanson de l'alphabet sur une video avec des petits hamsters qui dansent, je le fais même pas en 6e,  mais parfois je serais tentée en classe adaptée et spéciale...

 

Parler de ces classes est risqué, et le sujet un peu tabou. On ne sait pas très bien comment on intègre une classe adaptée, ni quel est le profil des élèves qui l'intègrent.En fait, en deux ans de classe adaptée et spéciale, il m'est impossible d'établir un profil type d'élèves tant ils sont différents les uns des autres. J'ai rencontré jusque là dans ma classe:

 

l'élève hyper-actif. L'élève qui a effectivement des difficultés d'apprentissage parce qu'aucune capacité de concentration, qui toutes les deux minutes se lève, lance un truc, se lève, veut à tout prix passer au tableau juste pour avoir une raison de se lever, crie, insulte, répond "j'ai la flemme"A CHAQUE FOIS que vous lui demandez de se mettre à une tâche manuelle (écrire, colorier, dessiner, découper), lance des boulettes, hurle par la fenêtre à son pote resté en bas, fais tomber sa chaise, sa table, dix fois par heure... L'élève hyper actif peut aussi bien être une fille qu'un garçon.

 

l'élève violent. Casier/fichier judiciaire déja bien fourni à 14 ans, est guetteur /dealer-adjoint /bastonneur pro depuis qu'il à 10 ans, mais comme il est un peu moins intelligent que les autres c'est lui qui se fait serrer à chaque fois. En classe, il est un bon complément de l'élève hyper-actif, il se lève autant mais pour aller taper-insulter, veut à tout prix passer au tableau pour foutre un gros pain dans la tête de l'élève de devant en passant, il crie par la fenêtre mais pour dire à son pote resté en bas d'aller niquer sa mère, sa grand-mère et sa cousine au troisième degré, Il répond "Va te faire enculerA CHAQUE FOIS que vous lui demandez de se mettre à une tâche manuelle...

 

l'élève ultra-bavard, mais même plus que n'importe quel élève. J'en ai eu plusieurs, c'était des filles à chaque fois. Vous commencez le cours, ou leur filez un boulot à remplir, et la mesdemoiselles racontent leur vie. Mais tout. Et/ou vous apprennent votre métier... Ce matin je suis allée à la boulangerie, et j'ai croisé machin de 5e Arkham et il m'a dit qu'il avait un contrôle, alors je lui ai dit que moi aussi, et jlui ai demandé t'as qui comme prof et il m'a dit que c'etait vous Madame et franchement CA SE FAIT PAS de mettre tous vos controles le mêmes jour (???). Et madame Chose qu'on avait l'an dernier elle mettait pas autant de contrôles que vous. Puis bon, elle écrivait quand même vachement mieux au tableau, sincèrement madame, c'est pas contre vous, mais vous écrivez atrocement mal. Sinon vous savez Marie-Jennifer qui est dans notre classe, bah elle sort avec Kevin, et moi je lui ai dis "Marie, fais gaffe, il veut juste baiser avec toi..." et elle elle dit que non, mais je le connais Kevin on est sortis ensemble l'année dernière, pfoouu lala mais qu'est ce que vous écrivez mal quand même, et...

STOP

 

L'élève qui "n'a que" des difficultés d'apprentissage, dont on ne soupçonne rien au début, parce qu'il écrit bien, est attentif, calme, répond aux questions... Puis on s'aperçoit petit à petit qu'il n'a pas retenu grand chose, qu'il n'orthographie aucun mot correctement, qu'il sait à peine lire en 4e ou qu'il a tellement peu confiance en lui qu'il ne parle quasiment pas. Ces élèves là sont pourtant souvent la crème des élèves. Gentils, en demande constant d'affection et d'encouragement, très reconnaissants quand à leurs progrès (même s'ils ne l'expriment pas toujours), qui comprend pourquoi il est là et il est motivé.

 

 

L'élève mollusque. Absent même si présent physiquement. Ne réagis que lorsqu'on le stimule, qu'on l'appelle, q'on l'interroge, et répond sans cesse l'irritant "ché pas moi". Ne fait rien, ne bouge pas, sauf si on lui met le stylo dans la main et la feuille sous le stylo. Très absentéiste. Très influençable, il a tellement peu de personnalité qu'il se laisse faire et fait n'importe quoi sous l'influence des autres (vols, bagarres, ...) et il se fait serrer à chaque fois. Quand on s'interesse un peu à sa vie on se rend compte que tout ce qu'il fait il le fait sous influence. Et le manque d'éducation, et la bêtise... C'est ce genre d'élève qui vient me demander si on peut être enceinte si on suce, qui vient me raconter que sa soeur de 17 ans va accoucher, mais qu'elle "l'a jamais fait, parce qu'elle a pas de copain", qui va se laisser embarquer dans n'importe quel plan foireux, monter dans n'importe quelle voiture "mais le monsieur il a dit qu'il me ramenait chez moi, alors jsuis montée". De loin le plus flippant type d'élève, et celui sur lequel j'ai essayé de garder un oeil toute l'année...

 

Travailler avec la classe spéciale et adaptée est éreintant. Une heure en début de journée suffit à m'épuiser. Il faut le dire ces élèves ont 6 ans dans leur tête. Le travail, la méthodologie, l'autonomie se travaillent comme au primaire (c'est ce pourquoi ils ont des profs des écoles). Mais moi je ne sais pas, ne je sais pas leur parler, je ne sais pas bosser comme une instit, parce que moi je suis une prof du secondaire et tout ce que j'ai appris à l'IUFM c'est à refourguer des centaines de connaissances pointues à des élèves considérés comme quasi-bilingues ("Bon, alors le temps du présent-parfait-que-c'est-pas-le-présent-mais-pas-le-passé-non-plus ils l'ont vu en 4e, vous le refaites pas en 3e, c'est acquis ça" me disait mes Gentils Formateurs IUFM.  Je vous le promets on reparlera de la formation, oh que oui, on en reparlera...) La théorie de la pédagogie et de la didactique m'a toujours fait beaucoup rire (ou pleurer).

 

J'arrive donc avec mon programme de 4e (ou de 5e cette année), et j'essaie de le refourguer aux Armaggeddon, jusqu'à ce que je me rende compte (au bout de 15 min) que c'était peine perdue et qu'il fallait vraiment TOUT recommencer du début (et là j'ai compris aussi les horaires en demi-groupe, on ne fait RIEN en classe entière). Et reprendre une méthodologie de primaire. Et moi clairement, je ne savais pas faire. Mais j'ai appris et ça m'a servi cette année car j'expérimente les 6e pour la première fois et j'avais oublié qu'on ne peut pas leur dire "bon prenez le cahier et un stylo et ecrivez" sans leur préciser quel cahier, quel stylo, de quelle couleur, où on écrit, dans quelle partie, et d'abord c'est quoi le titre, et est-ce qu'on souligne, en quelle couleur, on a combien de temps pour souligner, et pour écrire, et c'est pas grave si j'ai écris en noir au lieu d'en bleu ? .... Une 4e de la classe adaptée m'avait préparée à ça l'an dernier.

 

Les avantages, parce que il y en a quand même, c'est que qui dit classe adaptée dit locaux de la classe adaptée, donc ta propre salle, avec tout le matos, des craies, des feutres, des ciseaux, des ardoises, des feuilles de dessin, en fait comme une classe du primaire, que tu gères comme tu veux, et je n'ai pas ce luxe dans la partie ordinaire du collège. Et j'avoue, c'est vraiment plaisant, de pouvoir passer d'une activité à l'autre, même si c'est pas prévu, en ayant tout le matos sur place.

Les classes de collèges sont froides, vides, sans matériel, et tu en changes 4 fois en une matinée, avec ton classeur, tes 3 manuels de tes 3 niveaux, tes cahiers d'exos de chaque niveaux, toutes tes trousses (stylos, craies, feutres veleda), ton rétroproj, ton lecteur CD, tes enceintes (parce que j'utilise parfois mon Ipod pour faire écouter des doc audios), ton cahier de texte, deux carnets de correspondances oubliés sur ton bureau, les tickets d'appel non récupérés parce que les surveillants avaient autre chose à faire, le cahier d'appel de la 4e Shrek parce que t'as beau leur répeter qui est le reponsable cette semaine, ils sont pas fichus de le récupérer en fin d'heure...

 

Et puis ya Monsieur ChefClasseAdaptée. Ah Monsieur ChefClasseAdaptée... Celui qui s'enquiert toujours des bons déroulements de tes cours, qui t'amène le café le matin à 8h dans ta salle (et là tu t'en veux presque de lui refiler en échange Kevin de fort mauvaise humeur qui a décidé d'insulter tout ce qui bouge et donc que tu ne peux pas garder en classe avec cette attitude), monsieur Chef qui te refile la salle la plus pourrie et s'excuse tous les jours depuis le 1er septembre "parce que c'est la seule qui reste", mais que toi t'es juste super contente d'avoir une salle. Monsieur Chef qui te fais comprendre qu'il aimerait que tu intègres définitivement et exclusivement la Section Adaptée et Spéciale, qui est ne le cachons pas, la partie la plus sympa, la plus humaine et la plus organisée du collège (en terme d'administration et de gestion des cours, des salles etc) (par contre les gamins restent ingérables, et pour ça tu refuses catégoriquement...) Monsieur Chef qui "choisit lui meme ses profs d'Austro-hongrois" et donc si t'as des Classe Adaptée ça veut dire que t'es dans ses petits papiers.

 

J'ai 5h de 5e Adaptée et Spéciale cette année, et ce sont 5h difficiles, épuisantes, énervantes. Il n'empêche qu'aller bosser là-bas, ça t'ouvre les yeux. Que Oui, on peut travailler différemment, Oui c'est possible d'avoir du matos même en ZEP ++ , Oui c'est possible d'avoir un chef attentif, des collègues sympas, et une excellente organisation malgré le bordel ambiant et le public difficile auquel on est confrontés. et Oui, c'est un des endroits (avec l'unité d'insertion pour élèves handicapés) où j'ai appris le plus en deux ans.

Publié dans école

Commenter cet article